Le risque sectaire, année 2004 : rapport au Premier ministre

Auteur(s) : Jean-Louis Langlais

Auteur(s) moral(aux) : Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires

Consulter nos sélections de rapports publics

En savoir plus

Date de remise :

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

La première partie du rapport dresse le bilan de l'année 2004. Elle fait d'abord le point sur les réformes législatives mises en oeuvre (notamment la loi sur la bioéthique interdisant le clonage reproductif et la loi sur les psychothérapies qui encadre davantage la profession de psychothérapeute). Cette première partie rend compte également de l'activité des instances nationales de la MIVILUDES ainsi que de celle des échelons locaux, des correspondants régionaux et des cellules de vigilance préfectorales. Elle résume d'autre part les questions écrites des parlementaires. Le rapport reprend ensuite les comptes-rendus des différentes administrations représentées au Comité exécutif et expose pour la première fois les actions des principales associations d'aide aux victimes. Dans la partie analyses" du rapport, la MIVILUDES s'attache notamment à définir la notion de "risque sectaire". Elle observe par ailleurs les évolutions du phénomène sectaire (par exemple, progression des sectes dans des secteurs tels que la formation professionnelle, la santé et l'éducation), la protection des mineurs et fait le bilan des propositions de l'année 2003 avant d'établir une liste de dix propositions d'action pour l'année 2005. "

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport officiel

Pagination : 115 pages

Édité par : La Documentation française

Revenir à la navigation