Covid-19 : l'UE durcit ses règles d'exportation de doses de vaccins

La stratégie vaccinale a été au centre du sommet de l’Union européenne (UE) du 25 mars 2021 auquel a participé le président américain Joe Biden. Afin de mieux lutter contre l'épidémie de Covid-19, l’UE a décidé de durcir les règles d’exportation des doses de vaccins.

Chaîne de production de doses de vaccins contre le Covid-19.
Les pays de l'UE ont souligné l'importance de la transparence et du recours à des autorisations d'exportation en matière de vaccins. © James Thew - stock.adobe.com

L’Union européenne (UE) a exporté 77 millions de doses de vaccins anti-Covid dans le reste du monde, sans compter les contributions à l'initiative internationale Covax en faveur des pays défavorisés. Toutefois, elle n’en a administré que 62 millions sur son territoire.

Par conséquent, selon la vidéoconférence des membres du Conseil européen du 25 mars 2021, Bruxelles répartira de manière anticipée 10 millions de doses que le laboratoire BioNTech/Pfizer doit livrer.

Par ailleurs, dans sa déclaration du 25 mars 2021, Ursula von der Leyen,  la présidente de la Commission européenne, n’évoque pas pour l’instant une interdiction des exportations. Elle a néanmoins insisté sur le fait que les entreprises doivent honorer les contrats passés avec l’UE avant d’exporter des vaccins.

Maintenir les restrictions et accélérer les vaccinations

Pendant que la troisième vague de l’épidémie conduit plusieurs pays à durcir les restrictions sanitaires, les campagnes de vaccinations peinent à se dérouler comme prévu. Pour améliorer et accélérer l’accès aux vaccins, Bruxelles a décidé de restreindre les exportations de vaccins, en particulier au Royaume-Uni, principale destination des doses exportées.

Les pays de l'UE ont souligné l'importance de la transparence et du recours à des autorisations d'exportation. Ils ont averti que les entreprises doivent respecter les délais de livraison contractuels

En effet, le laboratoire Astrazeneca n’ayant livré à l’UE que 30 des 120 millions de doses de Vaxzevria promises au 1er trimestre 2021 est visé par le durcissement du contrôle des exportations de doses. La présidente de la Commission européenne avertit que le laboratoire suédo-britannique devra d'abord rattraper son retard et honorer son contrat avant de pouvoir exporter hors du continent.

Les États membres ont également confirmé la clé de répartition au prorata de la population en ce qui concerne l'attribution des vaccins. L’objectif pour l’UE d’ici la fin de l’été est de vacciner 70% de sa population adulte selon la présidente de l’exécutif européen qui compte sur une augmentation d’approvisionnement dans les prochaines semaines.

Néanmoins, la situation sanitaire restant critique face aux nouveaux variants, les chefs d’États s’accordent pour que les restrictions, y compris sur les déplacements non essentiels, soient maintenues.

Relations transatlantiques et Méditerranée orientale

Charles Michel, le président du Conseil, a évoqué l'établissement d'une base solide pour une coopération transatlantique renouvelée avec le président américain Joe Biden, qui a participé à la vidéoconférence depuis Washington.

Lors de ce sommet, les dirigeants européens ont insisté aussi sur la nécessité d’un environnement stable et sûr en Méditerranée orientale, notamment basé sur une coopération réciproquement avantageuse. Ils ont considéré comme positives la reprise des négociations entre la Grèce et la Turquie ainsi que la tenue prochaine de pourparlers concernant la question chypriote sous les auspices des Nations unies.