Guerre en Ukraine : de nouvelles sanctions européennes visent la Biélorussie et la Russie

Le 9 mars 2022, l’UE a renforcé une fois encore son dispositif de sanctions contre la Biélorussie et la Russie en raison de la guerre que mène cette dernière depuis le 24 février 2022 contre l'Ukraine. Les mesures complètent celles adoptées le 27 février.

Drapeaux de Biélorussie et de Russie.
Les mesures approuvées excluent désormais trois banques biélorusses du système Swift. © Nikolay - stock.adobe.com

Les dirigeants européens des 27 États membres de l'Union européenne (UE) ont approuvé de nouvelles mesures en réponse à l'agression militaire de la Russie contre l'Ukraine.

Des sanctions sont imposées à la Biélorussie en raison du rôle que ses autorités jouent dans la guerre menée par la Russie contre l'Ukraine. L'UE a également clarifié ses restrictions imposées récemment à la Russie et leurs conséquences sur les cryptomonnaies. Des mesures ciblant le secteur maritime ont également été adoptées.

Les mesures restrictives (ou "sanctions") constituent un instrument majeur de la politique étrangère et de sécurité commune (PESC) de l'UE.

Le secteur financier de la Biélorussie visé

Les mesures approuvées excluent désormais trois banques biélorusses du système Swift. Il s'agit de Belagroprombank, Bank Dabrabyt et Development Bank of the Republic of Belarus ainsi que de leurs filiales. Swift est une plateforme de messagerie sécurisée permettant des opérations comme le transit des ordres de paiement et des ordres de transfert de fonds entre banques.

Les transactions avec la banque centrale de Biélorussie sont également restreintes, tout comme les flux financiers en provenance de la Biélorussie vers l'UE.

Les dépôts de citoyens ou résidents biélorusses au sein de l'UE sont désormais interdits s'ils dépassent 100 000 euros.

UE-Russie : des restrictions sur les cryptomonnaies

Depuis fin février, l'UE a paralysé les actifs de la banque centrale russe localisés hors de Russie, bloqué l’accès des établissements financiers russes aux marchés de capitaux européens et déconnecté sept banques russes du système financier international Swift.

Depuis la mise en place de ces sanctions, les achats de cryptomonnaie en roubles ont augmenté à un niveau record. L'Union européenne a déclaré, le 9 mars 2022, que les restrictions imposées auparavant concernaient également les cryptomonnaies. Elles ne constituent donc pas des échappatoires aux sanctions européennes.

Des oligarques et des hommes d'affaires ayant des liens avec les secteurs clés de l'économie russe (sidérurgie, agriculture...) ainsi que des membres du Conseil de la Fédération de Russie ont été ajoutés à la liste des personnes et des entités interdites d'entrée dans l'UE et dont les avoirs en Europe sont gelés. La "liste noire européenne", établie depuis l'annexion russe de la Crimée en 2014, comprend désormais des centaines de personnes.