Jeunes : comment redynamiser la culture citoyenne et la participation électorale ?

Face à la forte abstention des jeunes aux élections, comment raviver la confiance de ces derniers dans les institutions ? Un rapport du Sénat de juin 2022 formule 23 recommandations pour renforcer la culture citoyenne : formation des jeunes, nouveau statut d'élu étudiant, vote par internet...

Des collégiens arrivent à l'Assemblée nationale, à Paris, pour le Parlement des enfants. Prochaine édition à la rentrée 2022-2023.
Le rapport tient à recentrer les contenus de l'éducation morale et civique autour de "priorités claires" et à renforcer la connaissance du fonctionnement des institutions qui fait défaut aujourd'hui à de nombreux jeunes. © Fred Dufour/AFP

Une mission d’information du Sénat a rendu ses conclusions, le 7 juin 2022, sur la redynamisation de la culture citoyenne. Dans son rapport, le Sénat appelle notamment à :

  • redéfinir les contenus de  l'enseignement moral et civique (EMC) ;
  • recentrer la journée défense et citoyenneté (JDC) sur des "finalités essentielles" ;
  • lever les incertitudes sur le Service national universel (SNU) ;
  • ou encore à accompagner le développement du service civique...

Améliorer la formation à la citoyenneté

Dans le cadre scolaire, l’acquisition d’une culture citoyenne passe par l’enseignement moral et civique (EMC). Cet enseignement a fait l'objet de nombreuses réformes au cours des dernières décennies (une modification de la définition législative par an en moyenne entre 2017 et 2022) afin de permettre aux élèves de mieux comprendre les enjeux du monde contemporain.

Selon le rapport du Sénat, le volume horaire de l'EMC d'une demi-heure par semaine en moyenne dans le secondaire paraît faible au regard du nombre de thématiques qui ont été ajoutées au fil des années (égalité femmes-hommes, discriminations, bioéthique...). Cela a conduit à la mise en place de "programmes pléthoriques" dispensés par des "enseignants insuffisamment formés".

Les sénateurs préconisent de recentrer les contenus de l'EMC autour de "priorités claires" et de renforcer la connaissance du fonctionnement des institutions qui fait défaut aujourd'hui à de nombreux jeunes.

D'autres recommandations de la mission portent sur les différentes étapes du "parcours citoyen" :

  • lever les incertitudes relatives à l’avenir du Service national universel (SNU), mis en place en 2019, concernant le caractère obligatoire ou volontaire du dispositif, car le SNU mobilise actuellement un nombre relativement peu élevé de volontaires ;
  • recentrer le programme de la Journée défense et citoyenneté (JDC) sur les enjeux de la défense et de la sécurité, le repérage des jeunes en difficulté et la présentation des différents dispositifs d’engagement (service civique, sécurité civile, réserves…).

Faire des jeunes des citoyens actifs

La culture citoyenne implique également une participation active des citoyens à la décision politique. Pour donner envie aux jeunes de s'impliquer dans la vie locale, le rapport du Sénat propose de créer un statut de l’élu étudiant permettant de faciliter la conciliation de leurs études avec l'exercice d'un mandat municipal, départemental ou régional. Le rapport encourage d'ailleurs les collectivités territoriales à confier à ces jeunes élus des responsabilités au sein des exécutifs locaux.

D'autres recommandations visent à "dépoussiérer le processus électoral". L'abstention a atteint 41% chez les 18-24 ans au second tour de l'élection présidentielle en 2022, un chiffre bien supérieur à la moyenne nationale (28%). Les rapporteurs suggèrent ainsi de :

  • généraliser la possibilité pour une personne de détenir deux procurations pour limiter l’abstention et faciliter les conditions de participation des électeurs aux différents scrutins ;
  • expérimenter le vote électronique lors de scrutins locaux dans les collectivités territoriales qui le souhaitent ;
  • dématérialiser l'envoi des professions de foi des candidats pour les électeurs qui le demandent ;
  • prévoir une campagne d'information pour mieux informer les jeunes électeurs avant chaque scrutin.