La charge de mécanisation des exploitations agricoles

Auteur(s) moral(aux) : Conseil général de l'Alimentation, de l'Agriculture et des Espaces ruraux

Consulter nos sélections de rapports publics

En savoir plus

Date de remise :

Temps de lecture > 30 minutes

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

La mécanisation est intimement liée à l'essor de la production agricole européenne. Elle a permis une augmentation massive de la productivité du travail et elle est devenue progressivement un des leviers majeurs de l'amélioration de la compétitivité et de la performance des exploitations. Le secteur des agroéquipements concentre un tissu industriel important où l'innovation est un puissant moteur d'accès au marché. Le poids des charges de mécanisation et la faiblesse des revenus moyens en agriculture posent nécessairement la question des économies possibles à faire en matière d'investissement et ce d'autant plus que l'agriculture française est souvent présentée comme très bien équipée.
La mission a cherché à comprendre le marché de l'agroéquipement et son fonctionnement. Ce marché est globalisé et très concentré. Les cinq grands constructeurs mondiaux présents dans ce secteur concentrent à eux seuls la moitié du chiffre d'affaires mondial des agroéquipements. Ils s'appuient sur des réseaux de distribution très structurés avec lesquels ils passent des contrats d'exclusivité renforçant ainsi leur influence. Le marché des agroéquipements est en constante évolution et apparaît le plus souvent porté par des mouvements de concentration plus que par l'arrivée de nouveaux acteurs. Ce paysage mondial des agroéquipements doit cependant être relativisé car à côté de ces groupes mondiaux, il existe de nombreuses PME-PMI très innovantes et très performantes. Pour la France, ce ne sont pas moins de 200 entreprises qui peuvent être ainsi identifiées pour un chiffre d'affaires global de 6 milliards d'euros.
Les agriculteurs évoluent dans ce marché à enjeux avec peu d'outils à leur disposition. Ils sont bien souvent seuls avec peu de choix et peu de concurrence. Quelques initiatives émergent, elles sont bien souvent le fait des coopératives d'utilisation de matériel agricoles (CUMA), mais pas seulement. On voit des agriculteurs se regrouper pour procéder à des achats groupés, mettre en place des assolements en commun et même parfois renoncer à des investissements pour recourir à des prestations de service. Pour comprendre ce que peuvent représenter les charges de mécanisation dans une exploitation agricole, la mission a retenu trois typologies de production : les céréales, la production laitière et la viande bovine. La mission s'est très vite heurtée au manque de données et à la difficulté de mener des comparaisons tant les méthodes retenues divergent. 
Les innovations en cours de déploiement requièrent une réelle montée en compétences, à tous les niveaux. De leur conception à leur utilisation en passant par leur maintenance, ces nouveaux outils nécessitent une adaptation des référentiels de formation qui permette d'accompagner la transformation des différents métiers. Il va donc falloir faire plus et mieux et ce d'autant plus que la filière peine déjà à recruter. Il faut accompagner ces évolutions en assurant la promotion des métiers et en renforçant les synergies entre tous les acteurs.

Revenir à la navigation

Sommaire

RESUME 
LISTE DES RECOMMANDATIONS

1. PREMIERE PARTIE : ETAT DES LIEUX 

1.1. La définition des agroéquipements
1.1.1. Les agroéquipements, un ensemble très diversifié d'équipements avec un produit phare : les tracteurs 
1.1.2. L’agroéquipement : un marché international 
1.1.3. Les clients et les fournisseurs de la filière des agroéquipements 
1.1.4. Un marché concentré où les agriculteurs peinent à établir un rapport de force 
1.1.5. Analyse AFOM de la filière avec deux recommandations 

1.2. Les charges de mécanisation 
1.2.1. Définition et composition de la charge de mécanisation
1.2.2. Trois typologies d’exploitation
1.2.3. Des moyennes qui masquent la très grande variabilité de ces charges dans les exploitations agricoles 
1.2.4. Une prise de décision qui ne fait pas appel à des outils d’aide à la décision 

1.3. Les trois déterminants qui vont influencer la décision d’achat ou le recours à la prestation 
1.3.1. Des offres de financements qui jouent sur la rapidité et la simplicité 
1.3.2. Une stratégie d’entreprise qui vise à réduire les charges fiscales et sociales 
1.3.3. Des besoins d’équipements qui répondent à une stratégie d’entreprise plus ou moins formalisée 35 1.3.4. Des politiques publiques qui encouragent l’investissement 

1.4. La maîtrise des charges de mécanisation : un défi à relever qui passe par des solutions très diverses 
1.4.1. Une question centrale : la disponibilité des équipements et leur niveau d’utilisation 
1.4.2. Un exemple extrême : la gestion collective des assolements pour diminuer drastiquement les coûts
1.4.3. Une constante : L’environnement de l’exploitation détermine en grande partie sa stratégie 
1.4.4. De nouvelles pratiques d’achat émergent timidement 
1.5. Analyse AFOM du pilotage de la charge de mécanisation des exploitations agricoles 

2. DEUXIEME PARTIE : LA MECANISATION, UN LEVIER POUR LA TRANSFORMATION DE L’AGRICULTURE 

2.1. Des besoins d’investissement ciblés 
2.1.1. La diminution continue de l’emploi accélère la modernisation des équipements
2.1.2. La recherche de revenu contraint la poursuite de l'augmentation de la productivité par travailleur 
2.1.3. Accélérer la transformation des systèmes de production en faisant évoluer les pratiques agricoles 
2.1.4. Lutter contre le changement climatique en développant les innovations dans les agroéquipements 

2.2. Un besoin de formation pour faire face au déploiement des nouvelles technologies 
2.2.1. Part croissante des nouvelles technologies dans la conception de la mécanisation 
2.2.2. Des besoins d'emplois qualifiés dans les métiers de l’agroéquipement, chez les constructeurs, chez les concessionnaires, dans les entreprises de prestation (CUMA, EDT) et chez les agriculteurs

2.3. La promotion et la formation des métiers de l’agroéquipement : une des conditions de réussite de la transformation de la production agricole 

3. TROISIEME PARTIE : UN APPUI INDISPENSABLE DE L’ETAT

CONCLUSION 

ANNEXES 
Annexe 1 : Lettre de mission
Annexe 2 : Liste des personnes rencontrées 
Annexe 3 : Liste des sigles utilisés
Annexe 4 : Liste des tableaux 
Annexe 5 : Données du réseau PMI-PME français (source AXEMA) 
Annexe 6 : Charges de mécanisation 1988-2018
Annexe 7 : Comparaison en Europe des charges de mécanisation en COP 
Annexe 8 : Variabilité des charges de la culture de blé dans la Marne 
Annexe 9 : Relation productivité et mécanisation en production laitière 
Annexe 10 : Relation productivité et mécanisation en viande bovine 
Annexe 11 : Les mesures fiscales 
Annexe 12 : Suramortissement exceptionnel de 40% loi Macron 

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport d'étude

Pagination : 82 pages

Édité par : Ministère de l'agriculture et de l'alimentation

Collection :

Revenir à la navigation