Appui stratégique à l'établissement public d'aménagement de Saint-Étienne (EPASE)

Auteur(s) moral(aux) : Conseil général de l'Environnement et du Développement durable

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

Mise en place en 2007, corrélativement à la création de l’établissement public d’aménagement de Saint-Etienne (EPASE), l’opération d’intérêt national (OIN) est à mi-parcours en 2021. Une nouvelle période s’ouvre jusqu’en 2031 dans la perspective de l’achèvement de l’OIN, à travers un projet partenarial d’aménagement (PPA) pour 2021-2027 sur une contractualisation financière dans le cadre du contrat de plan. La mission constate l’impact fort de l’EPASE, tout particulièrement sur les secteurs à vocation économique. Son intervention s’est révélée créative et innovante. Si ces constats sont particulièrement appuyés sur les friches industrielles reconquises pour un redéveloppement économique, l’action de l’EPASE en faveur de la redynamisation du centre-ville, malgré sa qualité indéniable, est restée d’ampleur limitée. Pour la période 2021-2032, la mission recommande de recentrer une stratégie d’action au bénéfice du centre-ville, mesurée, pilotée et articulée. Pour maximiser l’impact du fort investissement de l’État en faveur du centre de Saint-Etienne il lui revient de faire jouer vigoureusement les outils dont il dispose encore pour assurer les cohérences interterritoriales à l’échelle régionale. L’achèvement de l’OIN étant envisagé à la fin du PPA, la question du devenir de l’EPASE mérite dès à présent d’être débattue. Après exploration des différents scénarios d’évolution aux échelles locale, départementale ou régionale, voire nationale, la solution de maintenir les compétences de l’EPASE au niveau local paraît la plus judicieuse. Elle répond aussi à l’importance des enjeux de revitalisation à l’échelle de la métropole stéphanoise. Pour cela la voie privilégiée serait celle de créer une société publique locale d’aménagement d’intérêt national (SPLAIN) ayant vocation à fusionner à terme avec la SPLA métropolitaine à la fin de l’OIN. Ce scénario présente également l’avantage de pouvoir être mis en place rapidement en « tuilage » avec l’EPASE pour préparer au mieux les continuités et opérer sereinement les convergences de structures.

Revenir à la navigation

Sommaire

Résumé
Liste des recommandations
Introduction

1 - Un fort impact de l’EPASE dans les secteurs à vocation économique, mais une situation de « milieu du gué » sur le centre-ville

1.1 Une intervention de l’EPASE créative et innovante, largement reconnue, élargissant les pratiques traditionnelles de l’aménagement
1.1.1 Des opérations d’aménagement urbain qualitatives et pensées globalement
1.1.2 Au-delà de l’action d’aménageur, l’EPASE opérateur immobilier innovant
1.1.3 Un impact significatif sur l’image de Saint-Etienne

1.2 Le renouveau du centre-ville, une priorité opérationnelle ambigüe
1.2.1 Une tension entre redressement du centre-ville et redéveloppement économique de Saint-Etienne
1.2.2 Un faisceau de facteurs explicatifs d’un glissement au détriment du centre ancien

2 - Pour la période 2021-2032, recentrer une stratégie d’action au bénéfice du centre-ville, mesurée, pilotée et articulée

2.1 La requalification de l’habitat ancien du centre-ville
2.1.1 Un enjeu de taille, mal documente
2.1.2 Le PPA 2021-2032, annonciateur du renforcement de l’action sur l’habitat ancien, qui reste à piloter

2.2 Le retour de l’attractivité commerciale du centre-ville métropolitain

2.3 Un marché du logement totalement déséquilibre

2.4 « Le coup de collier opérationnel » 2021-2032 pour changer la donne pour le centre-ville

2.5 La consolidation d’une attractivité économique du cœur métropolitain

3 - La revitalisation de Saint-Etienne dans son environnement territorial : favoriser les dynamiques convergentes et contenir celles qui la contrarient

3.1 Une exigence d’intégration multi-scalaire fortement mise en exergue dès l’origine de l’OIN

3.2 Des outils de planification du bipôle Lyon – Saint-Etienne théoriquement puissants
3.2.1 Une DTA volontariste installée par l’Etat mais aux effets limites
3.2.2 Le SRADDET : une planification régionale récente et peu prescriptive

3.3 Le lien entre la déprise du centre de Saint-Etienne et l’étalement urbain en sud Loire
3.3.1 Le SCoT Sud Loire, peu régulateur et surdimensionne, renvoie aux documents d’urbanisme locaux
3.3.2 Un PLHi plutôt généreux qui parait peu en capacité de recentrer le développement de l’habitat sur la régénération des centres villes et espaces construits

3.4 L’intégration de Saint-Etienne dans une dynamique métropolitaine à l’échelle de l’aire métropolitaine lyonnaise
3.4.1 Un Inter-SCoT inefficace
3.4.2 Un pôle métropolitain coquille vide ?
3.4.3 L’enjeu des mobilités entre Saint-Etienne et Lyon en panne

4 - Le devenir de l’EPASE

4.1 Des savoir-faire et compétences métiers spécifiquement développés par l’EPASE, et reconnus, en matière de revitalisation et de régénération urbaines

4.2 Les métiers de l’aménagement urbain, de l’ingénierie de commande à l’ingénierie opérationnelle

4.3 Scenarios d’avenir à moyen terme pour l’EPASE
4.3.1 Les scenarios les plus simples
4.3.2 Un scenario de transfert des compétences au niveau local
4.3.3 Un scenario d’échelle départementale ou régionale
4.3.4 Un scenario d’échelle nationale
4.3.5 Une mutation à anticiper

Conclusion

Annexes

1 Lettres de mission
1.1 Lettre de mission initiale
1.2 Lettre de mission modificative

2 Liste des personnes rencontrées
3 L’empilement complexe des territoires de l’aire métropolitaine lyonnaise
3.1 Les territoires institutionnels
3.2 Les territoires des stratégies et de la planification

4 Courriers au préfet de région du Président du syndicat mixte du SCoT Sud-Loire relatifs aux avis délibérés par le syndicat sur les SCoT de Jeune Loire et Rives du Rhône
5 Glossaire des sigles et acronymes

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport d'étude

Pagination : 74 pages

Édité par : Ministère de la transition écologique

Collection :

Revenir à la navigation