Prospective 2040-2060 des transports et des mobilités – Motorisation - Rapport thématique Février 2022

Auteur(s) : Dominique Auverlot

Auteur(s) moral(aux) : France Stratégie - Conseil général de l'Environnement et du Développement durable

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

Covoiturage, trains autonomes… comment nous déplacerons-nous dans 20 ou 40 ans ? Si la prospective est un exercice incertain, une chose est sûre en revanche, le secteur des transports devra se décarboner quasi totalement en l’espace d’une génération.

Pour éclairer le débat, France Stratégie et le Conseil général de l’Environnement et du Développement durable (CGEDD) ont mené un exercice exploratoire à horizon 2040-2060, avec un regard particulier sur 2030.

Sept autres rapports complètent ce travail :

Revenir à la navigation

Sommaire

Résumé

1 - Introduction du rapport du groupe de travail relatif à la décarbonation des motorisations

2 - La démarche d’ensemble de l’exercice de prospective 2040-2060 des mobilités

2.1 Les raisons d’un nouvel exercice de prospective des transports
2.2 Tenir compte des incertitudes et des risques liés à l’évolution des technologies et des comportements
2.3 La prospective 2040-2060


3 - La réduction des émissions de gaz à effet de serre du secteur du transport n’est pas sur la bonne tendance

3.1 Du facteur 4 à la neutralité carbone : un changement de paradigme
3.2 Les émissions françaises de gaz à effet de serre du secteur des transports sont toujours en 2018 supérieures à celles de 1990
3.3 Les effets non-CO2 de l’aviation sont à prendre en compté
3.4 L’empreinte environnementale des émissions de gaz à effet de serre de la France a augmenté de 1995 à 2019 et serait d’environ 70% supérieure aux émissions territoriales


4 - L’évolution des motorisations et des carburants peut réduire significativement les émissions, mais cette évolution nécessite la mise en place de leviers économiques adaptés et pérennes

4.1 Le recours aux énergies alternatives devrait permettre de réduire significativement les émissions de GES en ACV du secteur des transports
4.2 La transition énergétique ne se fera pas sans la mise en place des leviers économiques pertinents
4.3 Trois scénarios possibles à 2040-2060


Conclusion

Annexes
Annexe 1 : Lettre de mission
Annexe 2 : Composition du groupe de travail et liste des intervenants
Annexe 3 : L’état des technologies
3.1 Les progrès considérables des batteries en dix ans devraient permettre un développement significatif de l’électricité dans les mobilités
3.2 Le moteur à combustion interne et ses évolutions possibles
3.3 L’utilisation du gaz naturel d’origine fossile devrait diminuer considérablement mais pourrait donner lieu, pour les PL et les navires, au développement du biogaz et du méthane de synthèse ainsi que, dans le maritime, à son utilisation associée à la capture du CO2.
3.4 Le développement de l’hydrogène dans les transports ou le pari de la baisse des coûts rendant possible la création d’un marché de l’hydrogène
3.5 Les biocarburants durables peuvent être utilisés sur certaines niches et constituent aujourd’hui la solution principale pour l’aérien longue distancé
3.6 Les carburants de synthèse : une question de coût et de disponibilité du CO2
3.7 Conclusion

Annexe 4 : Les réductions possibles d’émissions de gaz à effet de serre dans les différents secteurs du transport
4.1 Le mode routier : une division par quatre possible
4.2 L’aérien : une réduction par un facteur égal ou supérieur à deux des émissions de l’aviation à 2050 pour les vols au départ de la France est un objectif réaliste
4.3 Le maritime : une possible division par deux des émissions à l’horizon 2050
4.4 Lé fluvial : un objectif de neutralité carboné à l’émission dès 2050

Annexe 5 : Quelques réflexions économiques sur la valeur du carbone dans le secteur du transport
Annexe 6 : Trois ambiances technologiques possibles et les risques associés
Annexe 7 : Un poids lourd électrique de 40 tonnes est-il possible ?
Annexe 8 : Glossaire des sigles et acronymes

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport d'étude

Pagination : 198 pages

Édité par : France Stratégie

Collection :

Revenir à la navigation