Conseils municipaux : les femmes élues plus nombreuses après les élections 2020

Les dernières élections municipales ont porté la part des femmes dans les conseils municipaux (maires, adjointes, conseillères) à 42,4% contre 39,9% à la fin du mandat précédent. Il y a désormais près de 20% des communes qui sont dirigées par une femme. Néanmoins, des disparités sur le territoire persistent.

2 minutes
Illustration représentant le buste d'une femme avec écharpe républicaine.
Plus de 20% des maires de communes rurales sont des femmes contre 18% pour les communes urbaines. © Pascal Fossier - stock.adobe.com

Un des points de la loi du 27 décembre 2019 relative à l'engagement dans la vie locale et à la proximité de l'action publique était de renforcer la parité au sein des exécutifs des EPCI (établissements publics de coopération intercommunale).

Selon l'étude publiée par la Direction générale des collectivités territoriales (DGCL), il y a une augmentation de la part des femmes dans les conseils municipaux avec plus de femmes parmi les jeunes élus.

1 000 communes de plus dirigées par une femme

Après les élections municipales de 2020, la proportion de femmes parmi les maires augmente et atteint 19,8% soit 1 000 communes de plus par rapport à la fin du mandat précédent ce qui représente 6 858 communes.

Comme avant les dernières élections, les femmes dirigent plus souvent les petites communes. Plus de 20% des maires de communes rurales sont des femmes contre 18% pour les communes urbaines.

Les évolutions les plus importantes de femmes maires ont été enregistrées pour les communes de plus de 100 000 habitants avec 28,6% de femmes parmi les maires contre 16,7% avant les municipales de 2020. Aux sept femmes à la tête d'une commune de plus de 100 000 avant les scrutins de mars et juin 2020 qui se sont représentées et qui ont toutes été réélues s'ajoutent les cinq autres élues dans une mairie auparavant détenue par un homme.

Les femmes occupent néanmoins davantage les fonctions exécutives autres que celles de maires (33,3% parmi les 1er adjoints, 42,2% parmi les 2ème adjoints, 44,6 % parmi les autres adjoints au maire, etc.).

Enfin, pour les communes de 1 000 habitants et plus, la parité est quasiment atteinte avec 48,5% de femmes dans les conseils municipaux (49,9% sans les maires).

Des disparités d'un territoire à l'autre

Au lendemain des élections, c'est en Guyane et en Centre-Val de Loire que la proportion de femmes parmi les maires est la plus élevée avec respectivement 22,7% et 22,6%, suivie par l'Île-de-France et la Nouvelle-Aquitaine (21,9% chacune). Inversement, c'est en Corse et en Martinique que les proportions sont les plus faibles avec 12,3% et 10,3%.

D'un département à l'autre, la proportion de femmes dans les conseils municipaux des communes de moins de 1 000 habitants varie de 32% pour la Meuse à 47% pour les Bouches-du-Rhône. Globalement, la proportion de femmes dans les conseils municipaux des communes de moins de 1 000 habitants est plus faible dans l'est et le nord du pays mais aussi en Corse.