Neutralité climatique : objectif 2030 pour 100 villes de l'UE

100 villes européennes vont participer à un projet de l'UE dont l'objectif est la neutralité climatique pour 2030. Parmi elles, neuf villes françaises ont été sélectionnées. Ces villes doivent devenir des laboratoires d’expérimentation et d’innovation pour permettre à toutes les villes européennes d'atteindre cet objectif d’ici à 2050.

Le parc du Vallon, dans le quartier de la Duchère, à Lyon (69). L'une des 100 villes retenues par la Commission européenne pour devenir neutre pour le climat..
En France, Angers, Bordeaux, Dijon, Dunkerque, Grenoble, Lyon, Marseille, Nantes et Paris ont été sélectionnées pour être climatiquement neutres. © Eric - stock.adobe.com

Les zones urbaines abritent 75% des citoyens de l'Union européenne. Or, à l'échelle mondiale, les villes consomment plus de 65% de l'énergie et représentent plus de 70% des émissions de carbone.

La Commission européenne a présenté, le 28 avril 2022, les noms des 100 villes européennes sélectionnées dans le cadre de la mission sur les villes de l'Union européenne (UE). Ce projet avait été lancé en septembre 2021.

L'objectif est de rendre ces 100 villes neutres pour le climat et "intelligentes" d'ici à 2030. En France, il s'agit d'Angers, Bordeaux, Dijon, Dunkerque. Grenoble, Lyon, Marseille, Nantes et Paris.

Cinq missions et une nouvelle approche collaborative

La Commission européenne a posé les jalons, en septembre 2021, de cinq missions. Leur rôle est de relever les défis actuels en matière de santé, de climat et d'environnement et d'atteindre des objectifs fixés auparavant. Il s'agit d'une nouvelle approche locale dans le cadre du programme pour la recherche et l'innovation 2021-2027, "Horizon Europe".

100 villes d'expérimentation et d'innovation

Ces 100 villes bénéficieront :

  • de conseils et d'une assistance sur mesure grâce à NetZeroCities, une plateforme consacrée à la mise en œuvre de la mission ;
  • d'une enveloppe de 360 millions d'euros débloquée par l'UE pour financer des projets innovants dans l'ensemble des communes, pour la période 2022-2023.

Ces 100 villes lauréates représentent 12% de la population européenne, a précisé la Commission européenne. Elles sont à présent appelées à élaborer des contrats de villes climatiques (Climate City Contracts). Ces contrats doivent comprendre un plan pour la neutralité climatique dans des secteurs tels que l'énergie, les bâtiments, la gestion des déchets ou encore les transports.

377 villes européennes candidates

Le 25 novembre 2021, la Commission européenne avait lancé un appel à manifestation d’intérêt pour rejoindre la mission européenne sur les villes, dont l'objectif est d’atteindre la neutralité climatique d’ici à 2030. Il s'agit de la première étape de neutralité climatique à horizon de 2050 fixée dans le cadre du Pacte vert pour l'Europe.

377 villes avaient répondu à l'appel, une centaine ont été sélectionnées. Aux côtés des 100 villes sur le territoire de l'UE, ont également été choisies douze villes situées dans des pays associés comme les villes d'Istanbul en Turquie, Elbasan en Albanie, Eilat en Israël ou Sarajevo en Bosnie-Herzégovine.

La lutte contre le réchauffement climatique se tourne progressivement vers le déploiement de solutions et les villes, selon la Commission, sont les mieux placées pour adopter des politiques permettant de faire avancer la transition de l'Europe vers la neutralité climatique et mettre un terme à la dépendance à l'égard des énergies fossiles.