Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

Dans le cadre du débat sur l'euthanasie et pour comprendre la façon dont la société et les professionnels de santé appréhendent les enjeux de la fin de vie, Marie de Hennezel propose tout d'abord un état des lieux. De ce constat ressortent plusieurs éléments parmi lesquels le besoin de clarifier les termes du débat, d'harmoniser les pratiques, la nécessité de former et de soutenir les équipes ou encore le sentiment d'angoisse et de désarroi de la population face à la mort. La seconde partie du rapport présente les propositions de l'auteur qui, sans pour autant changer la loi, ont pour but de clarifier le débat, de renforcer les soins palliatifs et d'améliorer les pratiques professionnelles. D'autres propositions s'orientent vers une politique volontariste et cohérente de la formation des professionnels de santé, une meilleure compréhension des situations limites, un droit à l'information et au dialogue sur sa mort et enfin une culture de l'accompagnement.

Revenir à la navigation

Sommaire

Lettre de mission
Avant –propos
Synthèse du rapport
Sommaire
Introduction

1. Etat des lieux

1.1. Le débat sur la fin de vie
1.1.1. Ambiguïté des termes
1.1.2. Confusion des pratiques
1.1.3 Peurs des bien-portants
1.1.4 Méconnaissance des ressources
1.2. Fragilité des soins palliatifs
1.3. Hétérogénéité des pratiques

1.3.1. La mort aux urgences
1.3.2. La mort en réanimation
1.3.3. La mort dans les services de gériatrie
1.3.4. La mort à domicile
1.3.5. La mort de l'enfant
1.4. Insuffisance de la formation et du soutien des équipes
1.4.1 Formation
1.4.2 Soutien des soignants
1.5. Spécificité des services confrontés aux décisions de limitation ou d'arrêt des soins.
1.6. La conspiration du silence
1.7. Angoisse et désarroi de la population face à la mort

2. Propositions

2.1 Vers une clarification du débat
2.1.1. Eviter le terme d'euthanasie
2.1.2. Clarifier les termes
2.1.2.1 « Aider à mourir « ou « aider le mourir »
2.1.2.2 Mourir dans la dignité
2.1.2.3 Compassion
2.2 Vers un renforcement des soins palliatifs
2.2.1 Dans les établissements de soins
2.2.1.1 Poursuite du développement des USP
2.2.1.2 Poursuite du développement des EMSP
2.2.1.3 Poursuite du développement des lits identifiés
2.2.1.4 Mieux valoriser l'activité soins palliatifs
2.2.1.5 Enrichir le référentiel d'accréditation des établissements hospitaliers

2.2.2. A domicile ou dans son lieu de vie habituel
2.2.2.1Développer les réseaux de soins palliatifs
2.2.2.2 Développer l'hospitalisation à domicile et l'activité soins palliatifs en son sein
2.2.2.3 Valoriser et former le personnel à domicile
2.2.2.4 Soutenir et former les familles
2.2.2.5 Renforcer le rôle des psychologues dans les réseaux de soins
2.2.2.6.Encourager les projets innovants pour limiter l'hospitalisation en urgence.

Propositions
2.3. Vers une amélioration des pratiques professionnelles
2.3.1. Diffuser la démarche palliative
2.3.2. Réflexion sur les limites de la diffusion de la démarche palliative
2.3.3. Développer une culture commune de l'accompagnement
2.3.3.1 Vers un « ethos d'équipe »
2.3.3.2. Réflexion sur la valeur du temps qui précède la mort
2.3.3.3. Vers une conférence de consensus.

Propositions
2.4.Vers une politique volontariste et cohérente de la formation des professionnels de santé et de leur soutien psychologique
2.4.1. D'abord former
2.4.1.1.Formation initiale
2.4.1.1.1 des médecins
2.4.1.1.2 des soignants
2.4.1.2. Formation continue
2.4.1.2.1. En intra-hospitalier
2.4.1.2.2. Au sein des réseaux

2.4.2. Développer la réflexion éthique
2.4.2.1 Comment favoriser la réflexion éthique au sein d'une équipe
2.4.2.2 Qui peut animer ces « staffs d'étique »
2.4.2.3 Eveiller la conscience éthique au sein des établissements

2.4.3. Renforcer le rôle des psychologues
2.4.3.1 Rôle des psychologues des EMSP
2.4.2.2 Absence de psychologues dans les services sensibles
2.4.3.3. Formation du psychologue
2.4.3.4. Son rôle au sein de l'équipe
2.4.3.5. Ses modalités d'action auprès de l'équipe soignante
2.4.3.6. La situation des psychologues en ville

Propositions
2.5. Vers une meilleure compréhension des situations limites
2.5.1. Spécificité des services confrontés aux décisions de limitations ou d'arrêt des soins.
2.5.1.1. Réanimation adulte
2.5.1.2.Réanimation pédiatrique

2.5.1.3.Réanimation en néonatalogie
2.5.1.4.Services d'urgences

2.5.2. Propositions pour l'amélioration de la prise en charge des fins de vie dans ces services
2.5.2.1 Approche éthique
2.5.2.2.Approche juridique
2.5.3 Vers un respect du droit de refuser les soins
2.5.3.1. Approche éthique
2.5.3.2. Approche juridique

2.5.4. Valeur des « directives anticipées »
Conclusions
Propositions
2.6 Vers un droit à l'information et au dialogue sur sa mort
2.6.1 Sortir de la conspiration du silence
2.6.2 Former les médecins au dialogue
2.6.3 Vers un contrat de non-abandon
Propositions
2.7 Vers une culture de l'accompagnement
2.7.1 Sensibiliser et informer la population
2.7.1.1 Campagne de communication
2.7.1.2. Lancements d'Etats Généraux régionaux sur la fin de vie

2.7.2 Création d'un numéro vert
2.7.3 Pérenniser le Centre de ressource national François-Xavier Bagnoud
2.7.4 Promouvoir le bénévolat d'accompagnement
2.7.5 Financer le congé d'accompagnement.
2.7.6 Instituer une « journée nationale accompagnement »
Propositions
 
Conclusion
Liste de toutes les propositions
Etat des lieux de l'avancement des soins palliatifs
Liste des annexes
Remerciements

 

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport officiel

Pagination : 231 pages

Édité par : La Documentation française

Collection : Collection des rapports officiels

Revenir à la navigation