Les violences faites aux femmes dans les discours publics

Violences conjugales, harcèlement sur le lieu de travail ou dans l’espace public, outrages sexistes sont autant de manifestations de violences que peuvent subir les femmes. Vie-publique.fr vous propose une sélection de discours sur les mesures mises en œuvre pour lutter contre les violences envers les femmes.

Le 25 novembre 2017, à l'occasion de la journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, le président de la République, Emmanuel Macron, déclarait l'égalité entre les femmes et les hommes "grande cause nationale" du quinquennat 2017-2022. La lutte contre les violences en constituait le premier pilier. 

Deux ans plus tard, du 3 septembre au 25 novembre 2019, a été organisé le Grenelle des violences conjugales à la suite de nombreuses mobilisations contre les "féminicides" et la publication de l’étude nationale relative aux morts violentes au sein du couple qui recensait le décès de 121 femmes sous les coups de leur partenaire.

2005-2022 : des mesures de protection pour les victimes

Depuis 2005, cinq plans interministériels de lutte contre les violences faites aux femmes ont été mis en œuvre et un important arsenal législatif a été adopté pour protéger les femmes face aux violences sexuelles et sexistes et sanctionner les auteurs de violences. 

Parmi les mesures mises en place :

  • l'éloignement du domicile conjugal du conjoint violent ;
  • la déploiement de téléphones grand danger ;
  • le numéro 3919 pour les femmes victimes de violences ;
  • le recours aux bracelets anti-rapprochement ;
  • le contrôle des acquisitions et détentions d'armes ;
  • la création du délit d'outrage sexuel et sexistes ;
  • la création de places d'hébergement pour les victimes ;
  • le lancement de la plateforme arretonslesviolences.gouv.fr ;
  • la levée du secret médical pour les médecins de femmes victimes de violences...

Déclaration de Mme Élisabeth Moreno, ministre chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes, sur les moyens accordés à la lutte contre les violences faites aux femmes, au Sénat le 3 février 2022.

Déclaration de M. Édouard Philippe, Premier ministre, sur les mesures destinées à prévenir les violences conjugales, Paris le 25 novembre 2019.

Déclaration de M. Édouard Philippe, Premier ministre, sur la mise en œuvre de mesures visant la prévention des violences conjugales, Paris le 3 septembre 2019.

Déclaration de Mme Pascale Boistard, secrétaire d'État aux droits des femmes, sur la lutte contre les violences faites aux femmes et l'organisation de la prévention, le 17 septembre 2015.

Conseil des ministres du 13 avril 2011. Le plan de lutte contre les violences faites aux femmes. 

Déclaration conjointe de M. Alain Juppé et de Mme Roselyne Bachelot sur l'adoption de la convention pour prévenir et combattre la violence à l'égard des femmes, le 8 avril 2011.

Déclaration de Mme Michèle Alliot-Marie, ministre de la justice et des libertés, sur la lutte contre les violences conjugales, Bobigny le 23 novembre 2009. 

Déclaration de Mme Rachida Dati, ministre de la justice, sur la lutte contre les violences conjugales au niveau national et au niveau européen, à Paris le 24 novembre 2008.

Déclaration de Mme Catherine Vautrin, ministre déléguée à la cohésion sociale et à la parité, sur les violences envers les femmes au sein du couple, Paris le 21 mars 2006. 

Déclaration de M. Nicolas Sarkozy, ministre de l'intérieur, sur la sanction des violences conjugales, la prévention de la récidive par l'obligation de soins et l'aide juridictionnelle aux victimes, le 7 mars 2006.

1989-2005 : l'émergence des violences faites aux femmes dans le débat public

Avant 2005, des dates clés émaillent les premières actions de la lutte contre les violences faites aux femmes.

  • 1999 : l'assemblée générale des Nations unies proclame le 25 novembre "Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes".
  • 1996 : en 1996, le Service des droits des femmes demande à l'Institut national d'études démographiques de diligenter une enquête nationale sur les violences envers les femmes. Les données sont collectées en 2000 et mettent en évidence le silence et l'occultation des violences subies par les femmes. Les résultats définitifs sont publiés en 2003.
  • 1992 : promulgation de deux lois, la première loi réforme le code pénal et mentionne expressément que la qualité de conjoint de la victime constitue une circonstance aggravante de l'infraction commise, la seconde loi définit l'abus d'autorité en matière sexuelle dans les relations du travail .
  • 1990 : un arrêt de la Cour de cassation reconnaît le viol entre époux.
  • 1989 : Mme Michèle André, secrétaire d'État chargée des droits de femmes, organise la première campagne d'information sur les violences conjugales. Par ailleurs, des commissions départementales d'action contre les violences faites aux femmes sont mises en place.

Déclaration de Mme Nicole Péry, secrétaire d'État aux droits des femmes, sur les résultats définitifs de l'enquête nationale sur les violences envers les femmes en France (ENVEFF), le 4 octobre 2001.

Interviews de Mme Véronique Neiertz, secrétaire d'État chargé des droits des femmes et de la consommation, sur le harcèlement sexuel, avril 1992.

Interviews de Mme Michèle André, secrétaire d'État chargé des droits des femmes, en 1990 sur la campagne d'information sur les violences conjugales et le projet de loi contre le harcèlement sexuel.

Conseil des ministres du 8 Novembre 1989. Prévention des violences conjugales et aide aux femmes battues.