Fonction publique territoriale : un salaire moyen en légère hausse en 2020

Selon l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), le salaire net moyen dans la fonction publique territoriale (FPT) s’élève à 2 019 euros en 2020, en hausse de 1,3% par rapport à 2019 (+0,8% avec l'inflation). L’attribution de la prime exceptionnelle "Covid-19" à un agent sur cinq a contribué à ce résultat.

Fleurissement de la ville par un employé communal.
Dans la fonction publique territoriale, 75% des fonctionnaires appartiennent à la catégorie C. Quant aux catégories A et B, elles représentent chacune 12% de l’effectif. © Illustrez-vous - stock.adobe.com

En 2020, la FPT emploie 1,9 million d’agents, ce qui correspond à 1,7 million d’équivalents temps plein (EQTP). La plupart (79%) de ces agents sont fonctionnaires.

Selon les chiffres publiés par l’Insee le 12 juillet 2022 sur les salaires dans la FPT, les agents de la FPT voient leur salaire augmenter en 2020, quel que soit leur statut.

La prime "Covid-19" contribue à la hausse du salaire net moyen

Tous statuts confondus, en 2020, le salaire net moyen en EQTP dans la FPT s’élève à 2 019 euros en euros courants, soit une augmentation de 1,3% par rapport à 2019. Une hausse légèrement supérieure (1,5%) s’était produite entre 2018 et 2019.
En tenant compte de l’inflation, le salaire net moyen dans la FPT s’accroît de 0,8% entre 2019 et 2020, contre 0,4% entre 2018 et 2019. Il dépasse son niveau de 2017.
Dans la FPT, la prime exceptionnelle "Covid-19", destinée aux agents particulièrement mobilisés durant la crise sanitaire, a bénéficié à un agent sur cinq environ. Cette prime défiscalisée, d’un montant maximal de 1 000 à 1 500 euros selon la collectivité d’exercice, a contribué, selon l’Insee, à hauteur de +0,5% à cette hausse du salaire net moyen.

Une hausse globale mais qui varie selon le statut des agents

Les différentes catégories d’agents de la FPT bénéficient de façon contrastée de la hausse observée en 2020.
Ce sont les non-fonctionnaires qui en bénéficient le plus, avec +1,6% en euros constants : pour eux, le salaire moyen en EQTP s’établit à 1 730 euros en 2020. Cependant, la baisse des emplois aidés (-21%), faiblement rémunérés, contribue mécaniquement à l’augmentation salariale.
Quant aux fonctionnaires, leur salaire net moyen, en hausse de 0,7% en 2020, est de 2 095 euros. Plus précisément, cette augmentation salariale tient :

Fonctionnaires : le cadre d’emplois

75% des fonctionnaires de la FPT appartiennent à la catégorie C. Quant aux catégories A et B, elles représentent chacune 12% de l’effectif.
Pour la catégorie C, le salaire net moyen s’élève à 1 851 euros, en hausse de 0,8%. De même, dans la catégorie A, le salaire moyen progresse de 0,9% et atteint 3 245 euros.
En revanche, la catégorie B subit une baisse de salaire de 0,2%, à 2 418 euros par mois, faute de revalorisation liée au protocole PPCR en 2020.

Des disparités persistantes

Les salaires varient en fonction du niveau de collectivité, s’élevant en moyenne à :

Enfin, un écart en défaveur des femmes persiste : leur salaire moyen est inférieur de 8,5% à celui des hommes. Cependant, cet écart se réduit, puisqu'il s’élevait à 8,9% en 2019 et 9,2% en 2018.

Il est en outre moins prononcé que dans la fonction publique d’État ou hospitalière.