La politique de défense de la France : les enjeux à l'horizon 2025

Le chef des armées doit faire face à plusieurs défis sur les questions de défense, avec au cœur de celle-ci la problématique du terrorisme. 2019 marque la première année de la nouvelle loi de programmation militaire. Celle-ci a pour ambition de porter le budget de la défense à 2% du PIB en 2025.

La politique de défense de la France se définit pour l'essentiel par les lois de programmation militaire (LPM). Il est désormais devenu courant de faire précéder la LPM par un exercice prospectif sous la forme d'un Livre blanc ou d'une Revue stratégique qui définit l'ambition pour les six ou sept ans à venir. 

Plus que les autres, la LPM 2019-2025 doit concilier les impératifs de la rigueur budgétaire et de la stratégie d'une remontée en puissance.

Outre le renouvellement des capacités opérationnelles, le ministère des Armées a entrepris un effort de modernisation. Cette modernisation participe de la réforme de l'Etat et vise notamment à dégager  des marges de manoeuvre budgétaires pour adapter les capacités militaires, notamment les équipements, garantir les normes d'activités et d'entrainement et poursuivre l'amélioration de la condition du personnel civil et militaire.

Deuxième budget de l’État, le ministère des armées emploie 270 000 personnels civils et militaires et travaille avec plus de 26 000 PME.