Quels sont les moyens de lutte contre le terrorisme ?

La lutte contre le terrorisme s’organise d’abord dans un cadre conventionnel. Ainsi, les États ont adopté près d’une dizaine de conventions internationales à l’échelle universelle concernant des actes spécifiques de terrorisme (en lien avec des aéronefs, le financement…). De nombreuses autres conventions ont été adoptées au niveau régional ou interétatique. De même, beaucoup d’organisations régionales ont pris des mesures contre le terrorisme dans leurs domaines respectifs (UE, OTAN, OSCE, OEA, Ligue des États arabes…).

Par ailleurs, les États ont décidé d’un certain nombre de mesures parfois coercitives mais surtout préventives pour lutter contre le terrorisme dans le cadre de l’ONU. Les sanctions ont pu viser des individus ou des groupes terroristes. Sur le plan normatif, des résolutions ont été adoptées afin de renforcer les dispositifs législatifs, judiciaires, policiers et militaires nationaux pour qu’ils soient en mesure de mieux prévenir et réprimer le recrutement, l’organisation ou le financement des groupes terroristes, mais aussi lutter contre la prolifération des armes de destruction massive.

Cependant des opérations militaires peuvent parfois aussi être requises, à l’instar, pour la France, depuis 2014, des opérations Barkhane au Sahel, ou Chammal aux côtés des autorités irakiennes. La coopération en matière de renseignement est également essentielle, même si elle demeure parfois difficile en raison des enjeux sous-jacents en termes d’intérêt national. Enfin, la lutte contre le terrorisme peut avoir une dimension plus globale à travers l’aide au développement, l’éducation, la protection des droits de l’homme la lutte contre la radicalisation...

mots-clés :