Comment un ministère est-il organisé ?

Chaque ministère dispose à la fois d’un cabinet et d’une administration centrale à Paris, et de services déconcentrés en province.

Le cabinet est composé de collaborateurs personnels du ministre chargés de le seconder dans sa tâche. Ce n’est pas une structure permanente. Il disparaît lorsque le ministre cesse ses fonctions.

L’administration centrale regroupe les services situés au siège du ministère à Paris. Il s’agit des directions générales, sous-directions et bureaux, qui sont des structures permanentes composées de fonctionnaires.

Elle doit impulser les grandes politiques du ministère, en penser les grands principes et prévoir les modalités les plus efficaces. Ainsi, à l’Éducation nationale, il revient à l’administration centrale de décider des programmes ou de prévoir le nombre d’élèves.

Les ministères disposent aussi de services déconcentrés. Leur rôle est de mettre en œuvre les politiques décidées au niveau central, en tenant compte des spécificités de leurs circonscriptions afin qu’elles soient les plus efficaces possibles.

Pour reprendre cet exemple, à l’Éducation nationale, ce sont les rectorats qui s’assurent que chaque classe ait un professeur.

Néanmoins, de nombreuses différences existent d’un ministère à l’autre. En effet, les ministres, en tant que chef de service, peuvent modifier l’organisation des services. Cette absence d’unité s’explique souvent par l’histoire et par l’ancienneté de certains d’entre eux.