Que sont les agences ?

Les agences trouvent leur origine dans les années 1960 avec la mise en place des "administrations de mission", c’est-à-dire des administrations légères, spécialisés et limitées dans le temps.

Le but poursuivi par la création des agences est de disposer de structures capables de répondre à des besoins spécifiques. Ainsi, parmi les premières agences créées, on peut citer : l’Office national des forêts (1964), l’Agence nationale pour l’emploi (1967), l’Agence nationale de valorisation de la recherche (1967), le Conservatoire du littoral (1975).

De manière générale, les motifs de création des agences sont variés :

  • certaines sont créées en réponse à des crises : Agence française de lutte contre le SIDA (1989), face à l’épidémie de cette maladie ; Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (2004), à la suite de la canicule du mois d’août 2003 ;
  • d’autres correspondent à l’émergence de nouvelles politiques publiques : Agence pour les économies d’énergie (1974), après le premier choc pétrolier ; Agence nationale pour la rénovation urbaine (2003), pour la réhabilitation des "quartiers difficiles" ;
  • d’autres encore sont créées pour coordonner des politiques décentralisées : Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (Acsé), créée en 2006 et dissoute en janvier 2015 ;
  • certaines créations, enfin, visent à moderniser l’administration : Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), créée en 2010 par fusion de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) et de l’Agence française de sécurité de l’environnement et du travail (AFFSET).

Les agences, en France comme en Europe, se sont beaucoup développées. Dans son étude annuelle 2012, "Les agences : une nouvelle gestion publique ?", le Conseil d’État en dénombrait 103, pour un budget de 330 milliards d’euros.