Qu’appelle-t-on modèle libéral ou résiduel d’État providence ?

Le modèle libéral (ou résiduel) d’État providence, selon la typologie de l’économiste G. Esping-Andersen, se caractérise par :

  • un accès à la protection sociale à titre individuel, par l’achat de prestations sur le marché ;
  • une protection sociale collective résiduelle se centrant sur les plus pauvres et financé par l’impôt ;
  • une défamilialisation ou une familialisation sans objet, la cible étant l’individu pauvre ;
  • une finalité : apporter une couverture sociale aux plus pauvres.

Dans ce modèle, la démarchandisation est faible.

Les pays emblématiques de ce modèle sont les États-Unis et, dans une moindre mesure, l’Australie, le Canada, le Japon, la Suisse.