Quel est le budget consacré aux prestations familiales ?

Selon le périmètre retenu, les sommes consacrées aux aides familiales et, donc, la part du PIB qui leur est affectée diffèrent considérablement.

Ainsi, si l’on prend le périmètre du "risque famille", au sens risque de sécurité sociale au même titre que la maladie, la vieillesse, etc., les dépenses sociales à destination des familles, tous financeurs confondus, s’élevaient à 56,5 Md€ en 2019, soit 7,4% de l’ensemble des prestations sociales versées.

Ce mode de calcul n’intègre cependant pas les autres aides publiques et, plus spécifiquement, celles attribuées pour la présence d’enfant dans un ménage. On peut citer :

  • les réductions et crédits d’impôts (pour frais de garde des enfants, par exemple) et les bourses de l’enseignement secondaire. Ces aides sont évaluées à 63 Md€ en 2017 ;
  • la dimension fiscale des aides aux familles. Cette dernière passe par le mécanisme du "quotient familial", dont le coût était de 13 Md€ en 2017.

Si l’on se livre à ce même exercice, mais cette fois en part de PIB, les aides aux familles, en fonction de ces différents périmètres, se situent entre 2,3% et 4,7%, ce qui place la France parmi les pays dont l’effort redistributif en direction des familles est le plus élevé en Europe (Eurostat chiffrant l’effort moyen européen aux alentours de 2% de PIB en 2017).