La sécurité sociale, principal financeur des soins hospitaliers

Les organismes de sécurité sociale sont les financeurs principaux des soins hospitaliers. En 2014, ils ont pris à leur charge 91% des dépenses contre 76% de l’ensemble des consommations de soins et biens médicaux.

Cette surreprésentation de la sécurité sociale s’explique par le fort pourcentage d’assurés hospitalisés souffrant d’une affection longue durée (ALD) qui sont exonérés du ticket modérateur en raison de leur pathologie.

Cependant, la part de la sécurité sociale diminue dans le financement des dépenses hospitalières. Elle est ainsi passée de 92,1% des dépenses en 2002 à 91% en 2014. Cette diminution relative s’explique par :

  • les hausses du forfait journalier hospitalier qui est passé de 1 euro à 2 euros à partir de 2010 ;
  • la mise en œuvre fin 2007 d’une participation forfaitaire des assurés de 18 euros sur les « actes lourds » (coût supérieur à 91 euros) ;
  • l’augmentation du ticket modérateur pour les actes lourds qui a été relevé de 91 à 120 euros.