Quel est le rôle des collectivités dans l’investissement public ?

Les collectivités sont le premier investisseur public. Elles ont réalisé en 2015 près de 70% de l’investissement public civil (51,9% de la formation de capital fixe, y compris militaire).

Leurs dépenses dans ce domaine présentent un caractère cyclique suivant le rythme des élections locales. Elles étaient, hors remboursement de la dette, de 40,8 milliards d’euros (Mds€) en 2003, de 50,9 Mds€ en 2006, de 56,8 Mds€ en 2007.

2008 marque un arrêt dans l’évolution croissante de cette valeur, qui va désormais se stabiliser : 55,2 Md€ en 2008 ; 56,7 Mds€ en 2009 ; puis 52 Mds€ en 2010. L'année 2011 semble marquer un retour à la normale et donc à la hausse, avec 54 Mds€ d’investissement hors remboursement ; en 2013, ce montant s'élevait à 58 Mds€ . Mais en 2014, l’investissement local hors remboursement était redescendu à 54,1 Mds€ et 47 Mds€ en 2015.

L’impact des investissements sur la dynamique économique nationale est certain, particulièrement en termes d’activité et d’emploi dans le secteur du bâtiment et des travaux publics.

Par niveau de collectivité, les investissements, hors remboursement de la dette, s’élevaient en 2015 à :

  • 27,2 Mds€ pour le bloc communal, soit 27% de leurs dépenses totales (remboursement de la dette compris) ;
  • 9,8 Mds€ pour les départements, soit 13,6% de leurs dépenses totales (incluant le remboursement de la dette) ;
  • 9,6 Mds€ pour les régions, soit 32% de leurs dépenses totales (remboursement de la dette compris), dont 6 Mds€ pour l’enseignement.

L’investissement des collectivités demeure lié à des besoins structurels importants, notamment dans les domaines des transports publics urbains, du développement des nouvelles technologies, de la mise aux normes et de l’environnement. L’investissement le plus important reste celui des communes malgré les transferts de compétences à des groupements intercommunaux, devenus des relais de l’investissement communal.