Quel est le rôle d'un syndicat ?

L'action syndicale est composée de la défense des intérêts des salariés, la représentation de ces derniers auprès des organes paritaires, la participation au dialogue social et aux négociations collectives (salaires, conditions de travail, restructurations...)

Un rôle de représentation des salariés

Les syndicats assurent la représentation des salariés au niveau national et à l’échelle de l’entreprise.

Ils ont donc un rôle de communication important au sein de l’entreprise

  • lors des réunions des différents organes paritaires de l'entreprise, ils représentent la voix des salariés ;
  • à l’issue de ces réunions, ils rendent compte des décisions prises aux salariés ;
  • ils s’assurent également que l’ensemble des salariés sont informés de leurs droits collectifs et individuels.  

En cas de conflit avec l’employeur, les syndicats défendent les intérêts des salariés auprès de la direction et peuvent engager toutes sortes d’actions de protestation (grèves, manifestations, pétitions...). Dans les cas de conflits individuels, ils peuvent accompagner les salariés à des entretiens, défendre leurs intérêts auprès des instances hiérarchiques, et les soutenir en cas de litiges débouchant sur une procédure judiciaire.

Un rôle de gestion

Les syndicats assument aussi un rôle de gestionnaire d’organismes fondamentaux pour la vie des salariés. C’est ce qu’on appelle le paritarisme : à parité avec les organisations patronales, ils gèrent ainsi les caisses nationales d’assurance maladie, d’allocations familiales, d’indemnisation de chômeurs (Unédic), de retraites.

Un rôle dans le dialogue social

Les syndicats font partie des corps intermédiaires car ils contribuent au dialogue social entre l’État, les employeurs et les salariés. Les syndicats reconnus comme représentatifs dans leur secteur d’activité peuvent signer avec l’État ou le patronat des conventions collectives qui règlent les conditions de travail pour l’ensemble des salariés.

La loi du 20 août 2008 portant rénovation de la démocratie sociale et réforme du temps de travail a notamment instauré de nouvelles règles concernant la validité des accords collectifs et la négociation collective dans les petites et moyennes entreprises.

Les syndicats peuvent aussi être consultés par le Gouvernement lors de la préparation de réformes liées au monde du travail (réforme de l'assurance chômage, des retraites...). Leur positionnement (favorable ou non) peut avoir une influence sur la poursuite de ces réformes. 

mots-clés :