En quoi consiste la coopération territoriale européenne ?

La coopération territoriale européenne participe à la politique régionale et de cohésion de l’Union européenne. Elle vise à inciter et faciliter les coopérations entre les territoires européens aux niveaux transfrontalier, transnational et interrégional.

Quels sont les objectifs de la coopération territoriale européenne ?

La coopération territoriale européenne, connue sous le nom d’INTERREG, a pour but de favoriser le développement équilibré du territoire de l’Union européenne (UE) et contribue ainsi aux objectifs de la politique régionale et de cohésion. Dotée de 11,3 milliards d'euros pour 2021-2027 (3% du budget alloué à la politique de cohésion), elle vise à inciter les territoires européens à coopérer entre eux, indépendamment des frontières étatiques, pour gérer ensemble des problèmes communs liés à leurs spécificités (façades maritimes, régions montagneuses…) ou pour échanger les bonnes pratiques en matière de développement urbain, rural et côtier, de développement des relations économiques et de mise en réseau des petites et moyennes entreprises.

Quels sont les différents niveaux de coopération territoriale européenne ?

Il existe trois niveaux de coopération :

  • transfrontalière : pour les régions séparées par une frontière européenne et pour celles voisines de (potentiels) pays candidats, elle vise à compenser les handicaps liés à la frontière en expérimentant de nouvelles formes d’actions publiques et de gouvernance ;
  • transnationale : pour une zone spécifique plus vaste (par exemple, parmi les 13 zones existantes, "Espace alpin", "Mer Baltique", "Europe du sud-est", "zone Caraïbes"…), elle soutient les priorités stratégiques (innovation et compétitivité, environnement et gestion des risques, accessibilité et transports) ;
  • interrégionale : pour toutes les régions de l’UE, elle permet la mise en réseau et l’échange d’expériences au travers de différents programmes.

Qu’est-ce que le groupement européen de coopération territoriale ?

Afin de faciliter les projets de coopération territoriale, le groupement européen de coopération territoriale (GECT) a été créé en 2006. Sa mission est de contribuer à éliminer les barrières administratives et juridiques auxquelles les régions sont confrontées lors de la mise en œuvre de projets transfrontaliers, transnationaux ou interrégionaux. Il est composé d’États membres, de collectivités locales et d’autres organismes publics.