Quels sont les différents acteurs intervenant en milieu pénitentiaire ?

Il faut distinguer les membres de l’administration pénitentiaire des autres intervenants.

Les personnels de l’administration pénitentiaire exercent au quotidien des missions variées en lien avec la détention et le suivi des personnes condamnées :

  • les personnels de surveillance sont chargés d’assurer la sécurité tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de la prison (par exemple lors des transferts). Certains surveillants, membres des ERIS (équipes régionales d’intervention et de sécurité), sont spécialement formés pour intervenir en cas de tensions au sein d’un établissement ;
  • les travailleurs sociaux du service pénitentiaire d’insertion et de probation (SPIP) sont chargés du suivi individuel des détenus, qu’ils aident à préparer leur sortie. Ils coordonnent la mise en place des activités socio-éducatives de réinsertion à l’intérieur de la prison et sont en charge du suivi des aménagements de peine ;
  • doivent également être évoqués les personnels techniques, les agents administratifs (le greffe de la maison d’arrêt qui gère les dossiers des détenus) et les personnels de direction.

D'autres intervenants exercent leur mission en milieu pénitentiaire sans pour autant faire partie de l’administration pénitentiaire : il s’agit essentiellement des professions judiciaires (juges d’application des peines, avocats), du personnel médical (médecins, psychologues et infirmières), des enseignants et formateurs, et des aumôniers.

Enfin, diverses associations conventionnées interviennent régulièrement en détention afin d’aider les détenus à supporter leur quotidien ou pour contribuer à leur réinsertion. Parmi ces nombreuses structures, on peut citer l’ANVP (Association nationale des visiteurs de prison), qui rencontre les personnes incarcérées isolées, ou l’association le GENEPI, qui fait intervenir des étudiants pour des actions de soutien scolaire.