Comment la Banque mondiale fonctionne-t-elle ?

Institution spécialisée de l’ONU, la Banque mondiale a un fonctionnement miroir par rapport au FMI. L’organe suprême est le Conseil des gouverneurs, rassemblant en général les ministres des Finances ou du Développement des États membres. Il se réunit une fois par an, lors des Assemblées annuelles des Conseils des gouverneurs du FMI et de la Banque mondiale.

Le Conseil des gouverneurs délègue l’essentiel de ses pouvoirs à 25 administrateurs. Réunis au sein d’un Conseil, ils se réunissent environ deux fois par semaine, pour se prononcer sur les opérations de prêts ou de garanties, ou encore les stratégies d’aide aux pays.

Enfin, l’architecture de la Banque est surplombée par son président, traditionnellement américain, les États-Unis étant le principal actionnaire. Élu pour un mandat renouvelable de cinq ans, il préside les réunions du Conseil des administrateurs et est responsable de la gestion de l’institution.

Mais contrairement au FMI, la Banque mondiale est surtout le regroupement de plusieurs organisations intergouvernementales. Depuis 2007, le Groupe de la Banque mondiale regroupe cinq institutions :

  • la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) pour des activités de prêts à destination de pays à revenu intermédiaire ;
  • l’Association internationale de développement (AID) pour des prêts et dons aux pays les moins développés ;
  • la Société financière internationale, qui accorde des financements pour stimuler l’investissement privé dans les pays à risque ;
  • le Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements, instance d’arbitrage des conflits ;
  • l’Agence multilatérale de garantie des investissements pour sécuriser les prêts.