Quelles formes la coopération économique prend-elle en Europe ?

La politique de coopération économique en Europe désigne la coordination des politiques économiques des États membres de l’espace européen. La Communauté économique européenne (CEE) est créée en 1957 pour renforcer l’intégration économique des États fondateurs. Elle permet la stabilisation et la garantie des prix pour les produits agricoles avec la Politique agricole commune (PAC) en 1962, puis la suppression des droits de douane sur certains produits dès 1968 et la mise en place de droits de douane communs au niveau des frontières extérieures. Du point de vue organisationnel, les ministres des Finances des États membres se réunissent régulièrement dans le format appelé Ecofin du Conseil de l’Union européenne.

Mais le tournant fut le traité de Maastricht en 1992, instituant l’Union européenne (UE) et achevant la mise en place du marché unique. En vue de la création d’une union économique et monétaire (UEM), le traité introduit des critères de convergence en matière budgétaire (ne pas dépasser un déficit annuel de 3 % du PIB et conserver une dette publique inférieure à 60 % du PIB). En 1997, le Pacte de stabilité et de croissance est adopté afin de renforcer la discipline budgétaire (surveillance multilatérale et procédure contre les déficits excessifs).

Cette coopération est accrue pour les 19 États qui composent la zone euro créée en 1999. En 2012 est adopté le Pacte budgétaire européen (dit TSCG), censé renforcer l’UEM en se concentrant sur la zone euro, dans une perspective intergouvernementale et non pas communautaire. En effet, la crise de la zone euro a conduit à renforcer les règles devant préserver un équilibre structurel. Enfin, poursuivant l’objectif de stabilité financière, les pays de la zone signent un traité intergouvernemental établissant le Mécanisme européen de stabilité (MES), qui succède au Fonds européen de stabilité financière et est chargé d’aider les États en difficulté voire de contribuer au sauvetage de banques en les recapitalisant.